FAIRE UN DON CCFD- Terre Solidaire
Fermer

CRÉDITS

AMIR (Liban)
Crédit photo : Raphaëlle Berthault / CCFD-Terre Solidaire

AÏCHATOU (Bénin)
Crédit photo : Philippe Lissac / Godong

RICARDO (Brésil)
Crédit photo : Philippe Lissac / Godong

PRUDENCE (République démocratique du Congo)
Crédit photo : Pascal Deloche / Godong

BAYANI (Philippines)
Crédit photo : Philippe Lissac / Godong

CONCEPTION ET RÉALISATION DU SITE : MEDIAPRISM L’AGENCE

Les prénoms et les photographies des enfants cités ont été modifiés. Ces histoires incarnent les parcours de vie de centaines d'enfants dont les familles sont accompagnées par nos organisations partenaires dans les pays cités.

Fermer

NOS ACTIONS

Le CCFD-Terre Solidaire s’attaque aux causes profondes de la faim pour permettre aux populations de garantir leur autonomie alimentaire (soutien aux agricultures familiales, aux coopératives, aux activités artisanales, etc.). Reconnue d’utilité publique, notre association mène ses projets grâce à votre générosité : plus de 90 % de ses ressources financières issues de dons de particuliers.

LES 3 MISSIONS DU CCFD-TERRE SOLIDAIRE

SOUTENIR

Nous soutenons des projets concrets menés par nos organisations partenaires à travers le monde, pour améliorer durablement le niveau de vie des populations les plus démunies.

SENSIBILISER

Partout en France, nos 15 000 bénévoles sensibilisent l’opinion publique aux réalités des pays du Sud et de l’Est au travers de milliers d’animations.

INFLUENCER

Experts des questions de développement, nous questionnons les décideurs politiques et économiques pour instaurer des règles plus justes au niveau mondial.

Fermer

ENVOYER À UN AMI
Partagez ce site avec un ami

Vous pouvez envoyer ce message à plusieurs amis en séparant leur adresse par une virgule.

*Champs obligatoires

LES CAUSES DE LA FAIM
BOULEVERSENT LEUR AVENIR

RICARDO
(BRÉSIL)

Ricardo a 9 ans. Il vit avec ses parents, travailleurs ruraux, embauchés de façon saisonnière par un grand propriétaire terrien d’Amazonie. Au Brésil, 43 % des surfaces agricoles sont détenues par à peine 1 % de ces propriétaires*. Cette injustice résulte de la révolution verte depuis l’époque de la dictature (1964 à 1985), qui entraîna l’expulsion des petits producteurs et l’accaparement de leurs terres pour développer les grandes monocultures et l’élevage extensif. « Sans terre », ils sont, depuis lors, ouvriers agricoles avec un salaire insuffisant pour nourrir décemment leurs enfants, vulnérables face à des employeurs sans scrupules qui profitent de la situation pour leur dénier des droits. Aujourd’hui, les parents de Ricardo ne parviennent pas à subvenir à leurs besoins et souffrent de la faim comme 7,2 millions de Brésiliens**.

À travers un geste de générosité, soutenez les projets de nos organisations partenaires comme, par exemple, la CPT (Commission pastorale de la terre), qui lutte pour une juste redistribution des terres et contre les nouvelles expressions de travail esclave au Brésil.

*Institut national de statistiques (2014) - **Conseil Économique et Social (2014)

DONNEZ À LA FAMILLE DE RICARDO LES MOYENS DE SUBVENIR À SES BESOINS.

EN SAVOIR PLUS

PARTAGER SON HISTOIRE B A PARTAGER SON HISTOIRE PAR EMAIL

FAIRE UN DON

LA COMMISSION PASTORALE DE LA TERRE DÉFEND LA VIE ET LES DROITS DES POPULATIONS RURALES

Depuis 1975, la CPT défend les paysans et les accompagne dans leur lutte pour une juste redistribution des terres. Elle encourage une agriculture familiale paysanne, le développement de coopératives, de projets alternatifs et de formations dans une perspective de protection de l’environnement et de souveraineté alimentaire.

37 000 FERMETURES D'ÉCOLES RURALES DÉNONCÉES PAR LA CPT DEPUIS 10 ANS. 1 241 TRAVAILLEURS ESCLAVES LIBÉRÉS EN 2014, GRÂCE, ENTRE AUTRES, À LA CONTRIBUTION DE LA CPT.

VOTRE DON OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES D’AVENIR AUX ENFANTS, VICTIMES DE LA FAIM.

37 000 FERMETURES D'ÉCOLES RURALES DÉNONCÉES PAR LA CPT DEPUIS 10 ANS. 1 241 TRAVAILLEURS ESCLAVES LIBÉRÉS EN 2014, GRÂCE, ENTRE AUTRES, À LA CONTRIBUTION DE LA CPT.
RETOUR

PARTAGER SON HISTOIRE B A PARTAGER SON HISTOIRE PAR EMAIL

FAIRE UN DON DÉCOUVRIR UNE AUTRE HISTOIRE
DÉCOUVRIR UNE AUTRE HISTOIRE